[FICD] Nouveau membre : Association suisse de soutien à l’université des Montagnes

 L’Association suisse de soutien à l’université des Montagnes est devenue membre de la FICD en fin d’année dernière. Son président, Charly Yafong, nous présente en détail son organisation.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis de nationalité camerounaise et âgé de 42 ans. J'ai une formation d'ingénieur (diplôme obtenu en Suisse) dans le domaine électronique.

Après avoir travaillé durant plusieurs années comme développeur en électronique dans une entreprise du canton du Jura, j'ai été engagé comme maître professionnel d'électronique à l'Ecole des Métiers de Fribourg, poste que j'occupe encore actuellement.

Dans le cadre de mon activité de maître professionnel, j'ai passé un Diplôme d'Enseignement des Branches Professionnelles (DBP), obtenu à l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP). J’ai aussi suivi des formations continues dans le domaine de la formation des adultes, telles que le FESA (Certificat fédéral de formateur d'adulte). Actuellement, je prépare un CAS en bases d'accompagnement des adultes en formation. Je suis également engagé à temps partiel par l'IFFP comme didacticien.

Dans quel contexte l’association ASS-UDM a-t-elle été créée ?

L'idée de l'association m’est venue à la suite d’un voyage au Cameroun, en 2005, à l'Université des Montagnes (UdM). J’étais alors accompagné par un de mes professeurs de l'école d'ingénieurs d'Yverdon. Au cours de notre voyage, nous avons constaté qu'il y avait un certain nombre de déficits dans la formation des ingénieurs sur place et, donc, des actions à mener dans ce pays. À notre retour, au vu de l'ampleur de la tâche nous avons pensé qu'il était important d'encadrer nos actions par un projet associatif. L'idée a fait son chemin pendant plusieurs années et le projet s’est matérialisé à la fin de l’année 2011, au cours d’une discussion dans un bistrot delémontain, avec plusieurs amis ou connaissances, réunis autour de ce projet … le tout, en dégustant de la damassine jurassienne !

Lire la suite sur le site de la FICD.