Association Kombit

 
En 1988, KOMBIT s’est créé en appui au Groupe de recherche et d’appui au milieu rural (GRAMIR), son unique partenaire, qui venait de se constituer en Haïti. Le GRAMIR a d‘abord procédé une étude sur les ONG haïtiennes qui a donné lieu à la publication d’un livre: Implantation et impact des ONG – Contexte général et étude de cas (Haïti).
 
Fort des connaissances du terrain acquises au cours de ce travail, le GRAMIR, avec l’appui de KOMBIT et de la Fédération Genevoise de Coopération (FGC), a développé un Programme d’appui à des organisations populaires de la Grand’Anse.
Les groupements accompagnés à cette occasion se sont progressivement constitués en deux réseaux (2007): le Réseau des producteurs agricoles de la Grand’Anse (ROPAGA) et le Réseau des producteurs agricoles des Nippes (ROPANIP).
 
 
 
A la suite du séisme de 2010, les deux Réseaux ont défini eux-mêmes un Projet post-séisme de réhabilitation agricole et de réinsertion économique en faveur des populations déplacées (= habitants de Port-au-Prince hébergés par les familles restées à la campagne). Ils se sont renforcés pendant cette période avec l’appui du GRAMIR, ils ont gagné en autonomie et en sont venus à formuler eux-mêmes aussi leur Programme de développement local 2011-2014. Ils sont devenus des partenaires directs de KOMBIT. De sont côté, le GRAMIR est devenu un groupe de consultants. Il n’est plus co-gestionnaire des programmes de terrain, mais il intervient comme appui-conseil aux Réseaux, à leur demande, tout en proposant ses services à d’autres organismes (évaluation, aide à la préparation de projets, appui,organisation d’ateliers, ...).
 
Le contexte haïtien est difficile : le développement du monde rural est nommé comme une priorité du gouvernement qui n’en donne cependant pas les moyens aux acteurs concernés (20% du budget pour le monde rural dont 5 % seulement pour le budget agricole). A cela s’ajoute une centralisation d’un maximum de services à la capitale et, dans le milieu rural, un faible taux de formation ou de scolarisation. De plus, plusieurs organismes d’aide se sont retirés brutalement d’Haïti par manque de fonds ou ont changé de stratégie dans la région. Dans ces conditions, l’existence et les activités d’un groupe comme le GRAMIR restent une nécessité. KOMBIT, de son côté, a planifié un retrait progesssif dans le cadre d’un Projet d’appui et de renforcement des acquis aux réseaux ROPAGA et ROPANIP pour 2015-2016
 

Réseau ROPAGA
Réseau ROPANIP
.
Téléphone: 
022 757 10 13