L'eau: un domaine clé de l'engagement des fédérations cantonales de coopération

A l’heure où l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau bat son plein, les sept fédérations cantonales de Suisse latine réaffirment leur engagement en faveur de l’accès à l’eau potable et de l’assainissement dans les pays du Sud. Grâce à l’appui de nombreuses collectivités publiques, elles permettent la réalisation d’actions concrètes qui contribuent à l’amélioration durable de la santé et des conditions de vie des populations les plus vulnérables au Sud.

800 millions de personnes ne bénéficient pas d’un accès adapté à une source d’eau potable. 2,5 milliards d’entre elles ne disposent pas d’un assainissement de base. 3'000 enfants meurent chaque jour à cause de maladies liées à l’eau. De Lausanne à Bamako, le défi de l’approvisionnement en eau potable concerne tous les acteurs de la communauté internationale, dont la Suisse qui participe à l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau, décrétée par les Nations Unies. En Suisse romande et italienne, les sept fédérations cantonales et leurs associations membres contribuent, elles aussi, à l’effort en vue d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). "Beaucoup de progrès ont été faits, mais énormément d’efforts restent à accomplir, en particulier dans le domaine de l’accès à l’eau potable", indique Vincent Zodogome, président de la Fédération vaudoise de coopération (FEDEVACO). Réunies sous la bannière du Fédéréseau, les fédérations traduisent l’engagement de leur canton et des communes en faveur de la coopération au développement, notamment pour les questions liées à l’eau et à l’assainissement.

L’engagement des collectivités locales
Dans ces deux domaines, la FEDEVACO bénéficie de l’expertise de la nouvelle Direction générale de l’environnement du Canton de Vaud. Sous la houlette de la conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro, une collaboration a été initiée, depuis 2012, entre son département et la fédération vaudoise pour des projets liés à l’eau, à l’assainissement ou à la gestion des déchets. Parmi les quelque 40 communes partenaires de la FEDEVACO, nombreuses sont celles qui ont fait de l’eau leur priorité. A l’image de Lausanne, Vevey, Morges, Nyon ou Yverdon-les-Bains.

Améliorer l’accès à l’eau potable
En unissant leurs forces, le Département vaudois de la sécurité et de l’environnement ainsi que les Villes de Morges et de Vevey ont permis, l’an dernier, d’améliorer durablement les systèmes de distribution d’eau potable dans plusieurs communes rurales du Salvador. "Cet engagement remarquable des collectivités publiques contribue à améliorer les conditions sanitaires et d’existence de 835 familles. Grâce à l’eau potable, les infections gastro-intestinales ont fortement diminué, notamment chez les enfants", explique Stéphane Cusin de Solidar Suisse, une des quarante organisations membres de la FEDEVACO. "Après cette première expérience couronnée de succès, nous allons poursuivre, cette année, notre engagement en faveur de l’accès à l’or bleu dans 6 autres communes du pays". Un exemple parmi les quelque 130 projets de développement financés, chaque année, par les collectivités publiques par l’intermédiaire des fédérations de coopération présentes dans chaque canton latin: Fribourg, Genève, Jura, Neuchâtel, Tessin, Valais et Vaud. A elles sept, elles représentent plus de 260 ONG suisses actives dans la coopération au développement. Les fédérations offrent une expertise et un savoir-faire reconnus au service  des collectivités publiques. Elles permettent une utilisation responsable de l’argent public investi dans les projets menés par leurs membres dans les pays du Sud et de l’Est.